Deux scénarii énergie-climat

L'ADEME et RTE proposent des outils pour réfléchir l’énergie en France d’ici 2035/2050.
Publié le 19/10/2017


Acteur et animateur essentiel de l’énergie en Haute-Vienne, le SEHV vous informe de l'actualité du secteur.


Actualisation du scénario énergie-climat ADEME 2035-2050 - le 17/10/2017
Source : Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie, http://www.ademe.fr
Les objectifs ambitieux du Plan Climat lancé par Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, confirment la stratégie volontariste de la France pour la transition énergétique. Dans le contexte actuel de mise à jour de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), l’actualisation du scénario énergie-climat de l’ADEME vient contribuer aux réflexions pour mettre en œuvre ces objectifs.
Cette contribution est double : d’une part, l’actualisation des « Visions énergétiques » de l’ADEME, qui souligne l’enjeu que représente l’atteinte des objectifs ambitieux inscrits dans la loi, et d’autre part, l’étude « Propositions de mesures de politiques publiques pour un scénario bas carbone », qui propose une liste de mesures concrètes à mettre en œuvre.
Télécharger le document complet (48 pages)
Télécharger la synthèse (12 pages)


RTE présente 5 scénarii possibles de l’hiver prochain à 2035 - le 07/11/2017
Source : Réseau de Transport d’Électricité, http://www.rte-france.com
Réalisé en concertation avec l’ensemble des acteurs (producteurs, fournisseurs, distributeurs d’électricité et de gaz, ONG, organisations professionnelles, universitaires et think-tanks, institutions) et élaboré à partir de 50 000 simulations, le Bilan prévisionnel établit des scénarios robustes et exhaustifs, conformément à la mission confiée par la loi à RTE.
Le Bilan prévisionnel a pour vocation d’éclairer les décisions sur les choix énergétiques permettant de disposer d’une alimentation électrique sûre et durable en 2035.
Pour cet hiver, les prévisions conduisent RTE à placer cette période sous surveillance. La situation pourrait perdurer jusqu’en 2020. Les marges de sécurité s’accroissent ensuite, mais ne permettent pas de fermer les centrales à charbon et simultanément les quatre réacteurs nucléaires atteignant 40 ans de fonctionnement. Les scénarios présentent, pour la période 2025-2035, les conditions du possible pour réussir la transition énergétique.
Télécharger la synthèse du bilan (44 pages)
Télécharger le communiqué de presse (2 pages)